Vous êtes ici : Accueil > Actualités, Bilan 2010 > Bilan Scientifique

Bilan Scientifique

Vague B (2012-2015)

Unité de recherche : dossier unique

BILAN de l’activité de recherche

et des résultats obtenus par l’unité

 

(Partie I : Bilan scientifique)

 

Présentation de l’unité

Identité de Babel (EA 2649)

Babel est une unité de recherche transdisciplinaire organisée autour de trois axes majeurs :

  • · Axe Langage : « Langage et sémiologie » : axe linguistique proposant une réflexion sur le langage, sa formation et son fonctionnement (français, anglais, et espagnol) ;
  • · Axe Littératures : « Imaginaires et genèses littéraires » : axe littéraire centré sur l’étude des « représentations » de l’Imaginaire dans les littératures française, anglophone ou hispano-américaine, avec une dominante euro-méditerranéenne marquée ;
  • · Axe Civilisations : « Civilisations et sociétés » : axe civilisationiste ; les civilisations du monde anglophone sont envisagées dans leur spécificité ; les approches transdisciplinaires sont privilégiées, avec une large part réservée à l’approche de la civilisation italienne.

Historique :

L’Unité de Recherche Babel a été créée en 1996 et contractualisée en 1998. Depuis cette date, elle est dirigée par Monique Léonard. En 2000 Babel a été reconnue comme « Équipe d’Accueil » pour 4 ans. Sa contractualisation a toujours été renouvelée par la suite.

Babel est née de la collaboration transdisciplinaire réalisée au sein de l’UFR Lettres et Sciences humaines en langue et littérature françaises, littérature comparée, langues et civilisations anglophones, espagnoles et hispano-américaines, italiennes. Les premières recherches ont été consacrées à l’étude des Langages et des Mythes, puis Babel a rapidement réorganisé et développé son activité transdisciplinaire autour des trois axes : « Langage », « Littératures » et « Civilisations ». Les enseignants-chercheurs des quatre départements de l’UFR Lettres (lettres modernes, anglais, espagnol et LEA) ont ainsi la possibilité de participer à des programmes de recherche communs ; quelques enseignants-chercheurs venus d’autres composantes sont également membres de Babel (UFR Sc. économiques, UFR Sc. et techniques, IUT…) ; des enseignants-chercheurs ou enseignants extérieurs à l’USTV sont enfin rattachés à l’UR.

Soutien de la formation Master

Après avoir obtenu en 2000 l’ouverture du DEA « Lettres et Civilisations » à l’UFR Lettres et Sciences humaines, Babel a soutenu en octobre 2004 l’ouverture de trois spécialités de Master recherche appuyées sur ses trois axes majeurs (Mention Langues, Littératures et Civilisations). Ces spécialités directement soutenues par les axes du laboratoire ont ainsi la spécificité d’être transdisciplinaires et de proposer toutes trois un parcours « français », un parcours « anglais » et un parcours « espagnol ». En outre, la spécialité « Imaginaires et genèses littéraires » laisse une large part au domaine euro-méditerranéen en rapport avec les priorités du laboratoire Babel et avec la thématique de l’École doctorale « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » (ED 509).

Les responsables des trois axes majeurs de Babel (D. O’Kelly, M. Sagaert et G. Leydier) sont également responsables des trois spécialités recherche de master (« Langue et sémiologie », « Imaginaires et genèses littéraires », « Civilisations et sociétés contemporaines »), assurant ainsi une parfaite liaison entre la recherche, l’enseignement et la formation à la recherche. Le domaine euro-méditerranéen se trouve ainsi mis en valeur dans les enseignements de master.

Politique scientifique

Dans le dossier du contrat quadriennal 2008-2011, l’UR Babel avait déclaré son intention :

Ø  de renforcer les recherches transdisciplinaires ;

Ø  de privilégier autant que possible le domaine euro-méditerranéen.

La transdisciplinarité est pratiquée par Babel à trois niveaux :

–          en interne à l’UR, en établissant des liens entre francisants, anglicistes, hispanistes et italianistes d’une part, et entre linguistes, littéraires et civilisationistes d’autre part ; par exemple, les 22-23 mars 2007, le colloque international « Points de contact entre les cultures, hérités du fait colonial », a été organisé par Isabelle Felici et a permis une large collaboration d’enseignants chercheurs de spécialités différentes ;

–          plus largement à l’intérieur de l’USTV, en collaborant avec les autres unités de recherche en Sciences Humaines et sociales (droit, sciences économiques, gestion, information-communication) ; par exemple, les19-20 octobre 2006, le colloque international « Le 60ème anniversaire de la République italienne » a été organisé par le CDPC, en collaboration avec les laboratoires Babel, LEAD et I3M ;

–          en dehors de l’USTV enfin, en établissant des relations de travail et des échanges avec les universités proches et étrangères (dans la perspective ouverte par le PRES, Nice, Turin, Gênes sont privilégiées, universités auxquelles il faut ajouter Indiana South Bend, Grenade, Jaén, Tanger, Sfax…) ; par exemple, les 14-15 septembre 2006, le colloque international « La ville méditerranéenne : entre imaginaire et réalité » dans le cadre du projet « Patrimoine des deux rives. Dialogue des cultures en Méditerranée », a été organisé au Palais Neptune de Toulon par Babel (porteurs du projet : Monique Léonard et James Dauphiné ; comité d’organisation Marie-Thérèse Garcia, Odile Lasserre-Dempure et Axelle Vatrican) en collaboration avec les laboratoires CDPC, LEAD et I3M. Ce colloque a été prolongé par une deuxième manifestation organisée à Baeza, par les Universités de Jaén et Grenade (les actes sont parus).

Des progrès très sensibles ont été réalisés au cours de ces trois dernières années (depuis qu’a été ouvert le Master, en octobre 2004 d’une part, et surtout depuis la création, en 2008, de l’École doctorale de Toulon « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » (ED 509, dirigée par le professeur Thierry Di Manno). Le développement amorcé en 2006 a pu se confirmer.

L’organisation de cycles de conférences, de séminaires et de colloques dans chaque axe permet d’accueillir dans un esprit transdisciplinaire aussi bien les étudiants de master que les doctorants.

La thématique euro-méditerranéenne s’est développée et a été renforcée, en concertation avec le travail de l’École doctorale « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées » (ED 509).

–          L’axe « Langue et sémiologie » a privilégié la réflexion dans le domaine euro-méditerranéen (organisation de colloques) ;

–          L’axe « Imaginaires et genèses littéraires » a développé ses recherches en ce sens ; une équipe interne spécialisée dans les espaces euro-méditerranéens s’est constituée et une autre « Monde médiéval et renaissant », oriente systématiquement ses travaux dans cette perspective chaque fois que cela est possible ;

–          L’axe « Civilisations et sociétés » a développé une équipe interne « Mosaïques » qui privilégie également ce domaine.

Des recherches spécifiques hors domaine euro-méditerranéen restent de toute façon très actives (par exemple, les travaux des équipes « Espaces du livre » ou « Civilisation anglophone contemporaine »).

Relations internationales

Les relations et échanges internationaux sont systématiquement encouragés.

L’axe Langage : « Langage et sémiologie » développe des échanges essentiellement avec l’Italie (Padoue et Rome) et avec l’Irlande (Dublin et Belfast).

L’axe Littératures : « Imaginaires et genèses littéraires » développe des échanges réguliers en particulier avec l’Espagne (Barcelone, Jaén, Grenade, Murcia, Madrid).

L’axe Civilisations « Civilisations et sociétés » développe depuis longtemps des échanges avec l’Université de South Bend (Indiana), avec l’Espagne (mêmes universités que ci-dessus) ainsi qu’avec le Pérou et le Chili.

 

Évolution de l’équipe

Composition de l’équipe

Au 30 juin 2010, lunité de recherche est constituée de 29 enseignants chercheurs titulaires de l’Université du Sud – Toulon – Var (7 professeurs et 22 maîtres de conférences) auxquels il faut ajouter 1 Professeur de l’Université de Montpellier (anciennement Mcf à l’USTV), et trois maîtres de conférences appartenant l’un à l’université de Nice et les deux autres à l’université de Bordeaux. Enfin, un professeur de l’Université de Padoue est rattaché à Babel.

Au total, l’unité comprend ainsi 34 enseignants chercheurs titulaires (dont un à l’étranger).

Par ailleurs, 2 Pr émérites, 3 PRAG, 4 ATER et 7 doctorants de Babel dispensant des cours à l’UFR Lettres sont également rattachés à Babel, ainsi que 9 personnels de statuts divers hors USTV.

Toutes catégories confondues, 59 personnes au total sont donc actuellement rattachées à Babel.

Le nombre des professeurs titulaires était de dix au 1er janvier 2008. Deux professeurs d’espagnol ont choisi de quitter l’Unité de Recherche Babel pour se rattacher au Centre de Recherches Ibériques et Latino-Américaines de l’Université de Perpignan (EA n°764). Un professeur doit être recruté au 1er décembre 2010, ramenant le nombre des Professeurs d’université en poste à huit ; un maître de conférences a été promu Professeur et son poste vacant sera pourvu en 2011.

L’équipe sera alors constituée de 36 enseignants chercheurs titulaires et complétée par 25 autres personnes (total = 61).

Politique de recrutement

L’année dernière, à l’occasion de deux départs à la retraite, deux postes de Pr laissés vacants ont été reprofilés pour répondre aux besoins de la recherche dans l’unité. Ont été demandés :

–          Un poste de Professeur en « Littérature comparée du domaine euro-méditerranéen » ; ce professeur vient d’être recruté et il aura en particulier pour tâche de diriger le projet « Pourtour méditerranéen » de l’axe Littératures.

–          Un poste de Professeur en « Linguistique française et stylistique » ; ce professeur doit être recruté au 1er décembre 2010 ; il aura pour tâche de seconder dans le domaine français le professeur responsable de l’axe Langage.

Dans les deux cas, la présence d’un Professeur dans ces deux domaines permettra de répondre aux demandes d’inscription en doctorat.

En 2011, cinq postes laissés vacants pour cause de départs à la retraite ou de recrutements devaient être pourvus et le laboratoire avait donc formulé cinq profils de postes.

L’actuelle politique de redéploiement de postes pratiquée à l’intérieur de l’USTV vient d’aboutir à la décision de priver l’UFR lettres, et plus précisément le département de Lettres modernes, d’un poste (décisions du CA du 13 juillet 2010 et conseil d’UFR Lettres du 13 septembre 2010).

Les quatre demandes qui avaient été formulées en lettres modernes étaient toutes parfaitement justifiées tant du point de vue de la recherche que dans la perspective d’une formation complète et équilibrée des étudiants, et ceci l’année même où l’on ouvre un nouveau master enseignement.

On ne peut que regretter en interne cette amputation qui est ressentie comme injustifiée et qui aura nécessairement des conséquences négatives sur l’unité de recherche et au delà sur la formation en master.

Budget de l’unité de recherche

Pour les années 2008 et 2009, l’unité de recherche Babel a disposé respectivement d’un budget global de 43 534 euros et 58 709 euros (crédits provenant de l’USTV + crédits sur programmes).

Budget 2008 = 43 534 euros, répartis comme suit :

Organisation des colloques :                                                                 7 000

Publications :                                                                                         14 200

Frais de conférences :                                                                             8 821

Missions USTV :                                                                                      8 630

Investissement et frais d’organisation matérielle :                            4 883

Total                                                                                                        43 534,00 euros

Budget 2009 = 58 709 euros, répartis comme suit :

Organisation des colloques :                                                               12 000

Publications :                                                                                         12 361

Frais de conférences :                                                                          13 056

Missions USTV :                                                                                   10 580

Investissement et frais d’organisation matérielle :                          10 712

Total                                                                                                        58 709,00 euros

– Colloques : Babel organise en moyenne trois colloques par an ; chaque manifestation est l’occasion d’inviter des personnalités extérieures et des professeurs étrangers (voir documents fournis en annexe).

– Les publications de l’unité de recherche se sont développées au rythme de l’activité de ses membres et elles ont considérablement augmenté depuis le précédent quadriennal (voir documents fournis en annexe).

– Conférences : un cycle de conférences est organisé chaque semestre : des personnalités extérieures sont systématiquement invitées (voir documents fournis en annexe).

– Missions : l’unité de recherche Babel a pour politique de financer tous les déplacements des membres titulaires qui en font la demande, à la condition qu’une production d’une nature ou d’une autre soit réalisée à cette occasion (conférence, participation à un colloque, publication prévue, etc.). Les déplacements sont pris en charge à hauteur de 300 euros en France et de 400 euros à  l’étranger.

– Il faut naturellement ajouter des frais d’investissements à ces frais de fonctionnement (renouvellement des parcs informatiques et achat de mobilier pour livres et publications). L’unité de recherche est actuellement en train de s’installer dans de nouveaux locaux réservés aux laboratoires SHS (3 bureaux et 1 salle pour les doctorants, dans le bâtiment R’ de l’USTV) : une partie des crédits réservés à l’investissement a servi à l’installation (meubles et matériel informatique).

Axes de recherche privilégiés : les équipes internes

À l’intérieur des trois axes majeurs structurant l’UR “Langage”, “Littératures” “Civilisations” les équipes internes se sont partiellement réorganisées pour mieux répondre aux deux priorités de Babel : développer la transdisciplinarité et privilégier dans le domaine de la linguistique, dans le domaine littéraire et dans celui des civilisations la thématique euro-méditerranéenne de l’École doctorale « Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées ».

AXE LANGAGE : LANGAGE ET SÉMIOLOGIE (BILAN)

AXE LITTÉRATURES : IMAGINAIRES ET GENÈSES LITTÉRAIRES (BILAN)

AXE CIVILISATIONS : CIVILISATIONS ET SOCIÉTÉS (BILAN)

Retour à la présentation de l’unité

Copyright © 2010-2012 Laboratoire Babel. Tous droits réservés.
Réalisé avec WordPress.