Vous êtes ici : Accueil > Archives > Lucile Gaudin-Bordes

Lucile Gaudin-Bordes

Lucile Gaudin-Bordes

Maître de conférences en linguistique et stylistique

Membre de l’équipe Sémantique lexicale et discursive (SéLeDis) du laboratoire Babel

Membre associé de l’équipe Linguistique de l’énonciation de l’UMR 7320 Bases, Corpus, Langage (Nice)

 

PARCOURS

  • 2013 : recrutée à l’Université de Toulon
  • 2000-2013 : maître de conférences à Nice, membre de l’UMR 7320 Bases, Corpus, Langage (équipe « Linguistique de l’énonciation »)
  • 2000 : recrutée à l’Université de Nice
  • 2000 : doctorat de Langue française (Paris 4) : « Du figural et du représentatif. Approche rhétorique et intersémiotique dans la littérature du 17ème siècle » (direction Georges Molinié)
  • 1998-2000 : professeur de français en collège et lycée
  • 1995-1998 : allocataire de recherche et monitrice à Paris 4
  • 1994 : agrégation de Lettres modernes.

 

MEL

gaudin-bordes@univ-tln.fr

 

DOMAINE(S) DE RECHERCHE

  • Linguistique énonciative et textuelle : figures du discours, mise en scène énonciative du dire et du croire, dialogisme de la nomination et de la caractérisation
  • Analyse de discours : complémentarité langage verbal/langage pictural, discours sur la peinture au XVIIe siècle, intersémiotique

 

PUBLICATIONS

Ouvrages

  • 2007. La représentation au 17e siècle. Pour une approche intersémiotique, Paris, Champion.

 

Éditions d’ouvrage

  • 2014. Gaudin-Bordes Lucile & Salvan Geneviève (dir.), Figures du discours et contextualisation, Nice, consultable http://revel.unice.fr/symposia/figuresetcontextualisation/.
  • 2008. Gaudin-Bordes Lucile & Salvan Geneviève (dir.), Les registres : enjeux stylistiques et visées pragmatiques, Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant.
  • 2017. (à paraître) Gaudin-Bordes Lucile & Monte Michèle (dir.), Normes textuelles: émergence, variations et conflits, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté.

Éditions de revue

2015. Gaudin-Bordes Lucile & Salvan Geneviève (dir.), Etudier les figures en contexte : quels enjeux ?, Pratiques 165-166.

 

Articles de revue avec comité de lecture

  • 2016. « Figures du discours et impersonnalité dans Chants populaires de Philippe Beck », Nu(e) 60, Philippe Beck, p. 173-186.
  • 2015. Lucile Gaudin-Bordes & Salvan G., « Étudier les figures en contexte : quels enjeux ? », Pratiques [En ligne], 165-166 | 2015, URL : http://pratiques.revues.org/2388.
  • 2013 & Salvan G., « Contextualisation et hyperpertinence figurale », Le Discours et la langue 4.2, p. 17-24.
  • 2012 & Salvan G., « Figures du discours et frontières notionnelles », Les Cahiers de praxématique 53 (2009), 121-142.
  • 2011 & Salvan G., « Au plus près du discours : l’anacoluthe », Le français moderne, 79-I.
  • 2009. « De la représentation à l’interaction : les figures d’énonciateur dans les textes scientifiques », Noesis 15, p. 69-92.
  • 2008. « La tyrannie tautologique : l’évidence comme outil énonciatif et stratégie discursive », Langue française 160, Figures et point de vue, A. Rabatel (dir.), Paris, Larousse/A. Colin, p. 53-69.
  • 2008 & Salvan G., « Le sens en marche : le cas de l’hypallage ». L’Information grammaticale 116, Leuven, Peeters, p. 15-19.
  • 2007. « Du vice à la vertu : analyse sémantique et énonciative de l’impertinence dans Le Malade imaginaire de Molière », Loxias 15 (consultable sur www.revel.unice.fr/loxias).
  • 2007. « Peindre le toucher : la leçon de continence de Rubens mise en mots par Roger de Piles », L’Esprit créateur 47-3, p. 93-105 (consultable via Project Muse, réseau international de publications en ligne mis en place par John Hopkins University Press, par exemple sur http://biblioshs.inist.fr).
  • 2005. « Dire la représentation : l’isotopie picturale dans les textes de théorie littéraire et l’isotopie verbale dans les textes de théorie picturale au 17ème siècle », Narratologie 6, Littérature et représentation artistique, F. Parisot (dir.), Paris, L’Harmattan, p. 15-34.
  • 2005. « Le dire, le croire, et le présentatif voici/voilà dans Cyrano de Bergerac », L’Information Grammaticale 105, Leuven, Peeters, p. 28-31.
  • 2003. « Les enjeux du ‘comme si’ en littérature et en peinture : croire et faire croire au 17ème siècle », La voix du regard 16, p. 140-143.

 

Contributions à un ouvrage collectif

  • (à paraître) « De la norme à la figure : l’effacement du déterminant dans Chants populaires de Philippe Beck », Normes textuelles : émergence, variations et conflits, édité par L. Gaudin-Bordes et M. Monte, Besançon, PU de Franche-Comté.
  • 2017. (sous presse) Gaudin-Bordes Lucile & Salvan G., « Le pléonasme, simplement redondant ? », La simplicité. Manifestations et enjeux culturels du simple en art, édité par C. Stolz, A.-M. Paillet, S. Bertocchi, L. Kurts-Wöste, Paris, Champion, p. 373-388.
  • 2017. Gaudin-Bordes Lucile & Salvan G., Poétique de la syntaxe. Rythmique de la langue, Hommages à Michèle Biraud, édité par R. Faure, A. Zucker, S. Mellet, Études anciennes n°64, A.D.R.A – Nancy, Éditions De Boccard, Paris, p. 147-152.
  • à paraître & Salvan G., « Le pléonasme, simplement redondant ? », La simplicité. Manifestations et enjeux culturels du simple en art, édité par C. Stolz, A.-M. Paillet, S. Bertocchi, L. Kurts-Wöste, Paris, Champion.
  • 2015. « Interpréter la peinture au XVIIe siècle : les écrits sur l’art ‘entre image et langage’, Interpreting in/of Seventeenth Century, édité par Pierre Zoberman, Cambridge, Cambridge Scholar Publishing, p. 385-397.
  • 2015 & Monte M., « La créativité dans les ateliers d’écriture à l’université ? », Atelier de recherche en création littéraire, Aix-Marseille, consultable en ligne http://atelierrecherche.canalblog.com/archives/2015/01/30/31431787.html
  • 2014 & Salvan G., « L’hypallage: un opérateur synesthésique ? », Dire le non visuel : approche pluridisciplinaire des discours sur les perceptions autres que la vue, édité par B. Vérine, Liège, Presses Universitaires de Liège, p. 101-111.
  • 2013 & Salvan G., « Dialogue et dialogisme dans le discours sur la peinture : Roger de Piles et Diderot », Echos des textes, échos des voix. Hommages à Béatrice Périgot, édité par O. Gannier et V. Montagne, Paris, Garnier, p. 543-558.
  • 2012 & Salvan G., « La figure est-elle un marqueur dialogique ? l’exemple de l’hypallage », Les Figures à l’épreuve du discours. Dialogisme et polyphonie, édité par C. Fromilhague, A.M. Garagnon, F. Calas et L. Susini, Paris, PUPS, p. 115-124.
  • 2012. « Y a-t-il des marqueurs stylistiques de la douceur ? », La douceur en littérature de l’Antiquité au XVIIe siècle, édité par H. Baby et J. Rieu, Paris, Classiques Garnier, p. 601-618.
  • 2011. « L’hyperbate « à la sauce-robert » de Perrault : quelques exemples d’interaction entre une figure et son contexte », L’hyperbate. Aux frontières de la phrase, édité par Cl. Stolz et A. M. Paillet, Paris, PUPS, p. 223-233.
  • 2011. « Ce que dit la peinture : formes et enjeux du discours rapporté dans les Conférences de Félibien (1668) », Citations I, édité par L. Rosier, S. Marnette, J. M. Lopez Munoz et Cl. Stolz, Louvain, Academia Bruylant, p. 55-70.
  • 2010 & Salvan G., « Le rôle des figures (hypallage, paradiastole, antanaclase) dans la construction d’identité », Construction d’identité et processus d’identification, édité par S. Osu, G. Col, N. Garric et F. Toupin, Berne, Peter Lang, p. 123-136.
  • 2010 & Salvan G., « De la non-pertinence à l’hyperpertinence : intrig(u)antes figures dans Voyage au bout de la nuit », Mélanges Georges Molinié, édité par D. Denis, A. Jaubert et alii, Paris, Honoré Champion, p. 279-295.
  • 2009. « Le discours parasite – modes et figures de la circulation des discours dans le théâtre de Musset », Circulation des discours et liens sociaux : le discours rapporté comme pratique sociale, édité par S. Marnette, L. Rosier et J. M. Lopez-Munoz, Quebec, Nota Bene, p. 127-146.
  • 2008 & Salvan G. & Mellet S., « Pourtant et pour autant », Concession et dialogisme : les connecteurs concessifs à l’épreuve des corpus, Sylvie Mellet (dir.), Bern, Peter Lang, p. 97-160.
  • 2008 & Salvan G., « Pourquoi les registres ? », Les registres : enjeux stylistiques et visées pragmatiques, L. Gaudin-Bordes et G. Salvan (dir.), Louvain-la-Neuve, Academia Bruylant, p. 11-26.
  • 2008 & Salvan G., « La paradiastole : un mot pour un autre ? », La reformulation. Marqueurs linguistiques, stratégies énonciatives, Marie-Claude Le Bot, Martine Schuwer et Elisabeth Richard (dir.), Rennes, PU de Rennes, p. 211-224.
  • 2007. « « Je te le dis en confidence – je ferai le coup dans cette chambre »: Lorenzaccio ou les avatars de la confidence », Confidence / Confiding. Dévoilement de soi dans l’interaction / Self-disclosure in Interaction, Delphine Traverso et Catherine Kerbrat-Orecchioni (éds.), Tubingen, Niemeyer, p. 101-113.
  • 2007. « Le trait et l’objet au XVIIe siècle : une question singulière », Le trait. De la lettre à la figure, Béatrice Bonhomme, Micéala Symington et Sylvie Puech (dir.), Paris, L’Harmattan, p. 67-78.
  • 2006. « Peinture et rhétorique : le vrai chez Roger de Piles », Artful Deceptions : verbal and visual trickery in French Culture, Maria Scott et Catherine Emerson (dir.), Bern : Peter Lang, p. 35-48.
  • 2006. « ah, ah! le défunt n’est pas mort. Formes discursives et effets pragmatiques de la contrefaçon dans le Malade imaginaire de Molière ». Styles, genres, auteurs. La Suite du roman de Merlin, Marot, Molière, Prévost, Chateaubriand, Saint-John Perse, Thérèse Le Flanchec et Claire Stolz (éds.), Paris, PUPS, p. 57-72.
  • 2005. « Le rythme au 17e siècle : une histoire de nombre(s) ». Le rythme en poésie et dans les arts : interrogations philosophiques et réalité, Béatrice Bonhomme et Micéala Symington (éds.), Paris, Honoré Champion, p. 169-186.

Actes de colloque

  • 2014 & Bonhomme B., « La rédification des contes dans Chants populaires de Philippe Beck », Philippe Beck, un chant objectif aujourd’hui, Actes du colloque de Cerisy-la-Salle édités par Isabelle Barbéris et Gérard Teissier, Paris, Corti, p. 36-64.
  • 2009 & Salvan G., « Le sens en marche : le cas de l’hypallage », Représentations du sens linguistique III, édité par M. Pierrard, L. Rosier, I. Evrard et D. Van Raemdonck, Paris, L’Harmattan, p. 99-111.
  • 2008. « ‘Ces pays perdus de Dieu quoique magnifiques’ : nomination et (re)présentation de la Provence dans l’œuvre policière de Pierre Magnan », Visages de la Provence, Valérie Minogue et Patrick Pollard (éd.), Londres, The Emile Zola Society, p. 211-222.
  • 2007. « Comment faire dialoguer peinture et littérature : Poussin mis en scène dans les Dialogues des morts de Fénelon ». Correspondances : vers une redéfinition des rapports entre la littérature et les arts, Karl Zieger et Chris Rauseo (éd.), Valenciennes, PU de Valenciennes, p. 93-105.
  • 2006 & Salvan G. « L’adverbe pourtant dans la narration romanesque : une approche énonciative ». Littérature et linguistique : diachronie/synchronie, Dominique Lagorgette (éd.), Chambéry, Université de Savoie, p. 95-105 (Actes sur CD-Rom).
  • 2005. « Peindre au 17e siècle : un mot, deux arts, une praxis ». Intersections. Actes du 35e congrès annuel de la North American Society for Seventeenth-Century French Literature, Faith Beasley et Kathleen Wine (éd.), Tübingen, Gunter Narr, p. 189-198.

 

 

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES

Organisation de journées d’études et colloques

  • 2015 : membre du comité d’organisation du colloque international Normes linguistiques et textuelles : émergence, variations, conflits (Toulon, 26-27 mars 2015).
  • 2013 : Coorganisatrice avec G. Salvan du colloque international Figures du discours et contextualisation (Nice, 3-5 octobre 2013)
  • 2009 : membre du comité d’organisation du IVe colloque international Ci-Dit, Discours rapporté, citation et pratiques sémiotiques (Nice, 11-13 juin 2009).
  • 2008 : Coorganisatrice avec G. Salvan de la journée d’études internationale Les registres : enjeux stylistiques et visées pragmatiques. Hommage à Anna Jaubert, (Nice, 17 octobre 2008).

Comités scientifiques de colloques

  • 2013 : Membre du comité scientifique pour le colloque international Figures du discours et contextualisation (Nice, 3-5 octobre 2013)
  • 2009 : Membre du comité de lecture pour le colloque international Ci-Dit IV – Discours rapporté, citation et pratiques sémiotiques (Nice, juin 2009).
  • 2008 : Membre du comité scientifique pour le colloque international Nouvelles approches en linguistique textuelle (Colloque thématique du Cercle Belge de Linguistique, Bruxelles, mai 2008)
  • 2008 : Membre du comité scientifique pour le colloque international Questions de stylistique / Stylistiques en question (colloque de l’Association Internationale de Stylistique, Rennes, janvier 2008).

Copyright © 2010-2012 Laboratoire Babel. Tous droits réservés.
Réalisé avec WordPress.