Vous êtes ici : Accueil > Actualités, Colloques > Colloque international – 14-15 juin 2018 – « La contagion populiste en Europe et aux Etats-Unis » – par Karine Tournier-Sol, Marie Gayte et Gilles Leydier

Colloque international – 14-15 juin 2018 – « La contagion populiste en Europe et aux Etats-Unis » – par Karine Tournier-Sol, Marie Gayte et Gilles Leydier

Switch language (to English)

Colloque international

 

« La contagion populiste en Europe et aux Etats-Unis »

 

Université de Toulon, laboratoire babel ea 2649

 

14-15 juin 2018

 

 

Le populisme est traditionnellement considéré comme un concept vague et mouvant, dont la dimension hétérogène semble compliquer toute tentative de caractérisation. Le principal dénominateur commun des partis populistes est d’opposer le peuple aux élites, perçus comme deux groupes homogènes et antagonistes (Mudde, 2004). Le discours populiste propose une vision dualiste du monde, et se caractérise par un appel au peuple, « inévitablement un peuple mythique, idéal ou imaginaire » (Reynié, 2013) que Taggart désigne aussi sous le terme de ‘‘heartland’’.

 

Si les premières manifestations du populisme remontent au XIXe siècle et se situent aussi bien en Russie qu’en France et aux Etats-Unis, ce colloque se concentre sur le phénomène populiste contemporain qui a émergé en Europe à partir du début des années 1990.

 

L’actualité récente semble indiquer que la tentation populiste au sein de l’électorat s’est sensiblement amplifiée, une tendance illustrée en France par la présence du Front National au second tour de l’élection présidentielle, et le score historique remporté par le parti. Marine Le Pen avait présenté cette élection comme le troisième acte du « réveil des peuples », après la victoire surprise du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016 et l’élection non moins inattendue de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre 2016. Partout en Europe, les partis populistes ont gagné du terrain : Italie, Pays-Bas, Autriche, Hongrie, Royaume-Uni, Danemark … Si la victoire d’Emmanuel Macron, intervenue après les revers des populistes en Autriche et aux Pays-Bas, a semblé marquer un coup d’arrêt à ce qui ressemble fort à une nouvelle vague populiste, la prudence reste de mise.

 

S’agit-il d’une coïncidence ou d’un phénomène global ? L’objectif de ce colloque est de se pencher sur cette nouvelle vague populiste en essayant d’identifier les points communs, mais aussi les différences, entre ses différentes manifestations. Quoi de commun entre populisme de gauche et populisme de droite?

 

La contagion populiste qui fait l’objet de ce colloque s’applique également aux partis politiques traditionnels, dont certains peuvent parfois être tentés par l’adoption d’un discours populiste : par quels mécanismes et avec quels résultats ? Plus globalement, de quelle manière ces partis s’efforcent-ils de contrer la menace populiste ?

 

Les aspects suivants pourront être analysés (liste non exhaustive):

 

  • Etudes de cas : partis populistes de droite / de gauche / événements assimilés à des poussées du populisme (Brexit, élection de Trump etc)
  • les thématiques traditionnelles des partis populistes (immigration, euroscepticisme, rejet des élites … )
  • comparaisons entre les partis populistes
  • populisme et leadership
  • analyse du discours populiste
  • impact de ces partis sur le débat politique et sur le discours mainstream
  • l’adoption par certains leaders de partis politiques traditionnels d’un style populiste
  • comment les partis traditionnels tentent-ils de contrer la menace populiste ?
  • premiers coups d’arrêt à la vague populiste : signification et perspectives

 

Copyright © 2010-2012 Laboratoire Babel. Tous droits réservés.
Réalisé avec WordPress.