Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Séminaire de l’équipe « Texte et livre » – « Itinérance des textes »

Séminaire de l’équipe « Texte et livre » – « Itinérance des textes »

Séminaire de l’équipe « Texte et livre » du Laboratoire Babel, Université de Toulon

« Itinérance des textes »

L’équipe « Texte et livre » invite à un séminaire autour du thème « Itinérance des textes ».

 

En lien avec l’axe identitaire de l’université, « Echanges et Sociétés Méditerranéennes », le thème « Itinérances des textes » – inspiré par ceux de récents colloques co-organisés par Babel (« Itinérances spirituelles » et « Itinérances maritimes en Méditerranée ») – engage à étudier la circulation des livres en tant qu’objets ainsi que la diffusion et la réception des idées transmises par ces livres.

Généralités théoriques

La circulation des textes et des idées, sous diverses formes et divers supports, a dressé des passerelles entre les différentes aires culturelles établies autour de la Méditerranée, ce mouvement pouvant s’étendre, au sens large et dans une perspective envisageant les déplacements de proche en proche, aux Îles britanniques, à l’Europe du Nord et orientale, au Moyen orient, à l’Afrique sub-saharienne…

Le propos de ce séminaire consiste à se pencher sur les critères qui, à l’origine du déplacement ainsi qu’à son aboutissement, motivent de telles entreprises, qu’elles soient promues par des initiatives individuelles ponctuellement limitées dans le temps ou par des phénomènes collectifs à plus long terme.

Dans cette perspective, les participants seront invités à s’interroger sur les raisons qui conduisent à distinguer tel livre ou tel texte pour le diffuser auprès d’un lectorat auquel il n’était pas destiné à l’origine, ainsi que sur les modalités et les conditions de sa réception auprès de ce public, différent par la culture, la génération et la langue, du public premier.

En lien avec le déplacement dans le temps et l’espace[1], ces études peuvent également se pencher sur les mutations qui affectent ces livres et ces textes déplacés : transferts entre divers supports, translation d’une langue à une autre, réécritures ou adaptations…

Domaines possibles d’étude

À titre d’exemple, dans une première approche intuitive et sans prétention à l’exhaustivité, il est possible d’indexer quelques domaines et étapes à l’ensemble de ces questions, comme :

-la transmission des textes sacrés et gréco-latins dès l’antiquité, développée ensuite par l’imprimerie ;

-le succès de la mystique et de la narration médiévales (les visions d’Hildegarde de Bingen, 1098-1179, la Legenda aurea, 1266…) ;

-l’impact, auprès d’une intelligentsia européenne naissante, de grands textes modernes (L’éloge de la folie d’Erasme, 1511, Le livre du courtisan de Baldassare Castiglione, 1528…) ;

-la diffusion des littératures populaires, telle la fameuse littérature de « cordel » ibérique… ;

-les complexes processus d’adaptation et de traduction (traduction française « grand siècle » des Mille et une nuits par Antoine Galland (1704-1717), néerlandaise (1578) de la Brevísima relación de la destrucción de las Indias (1552) de Bartolomé de las Casas qui contribua à constituer la légende noire espagnole…).

Au XIXe siècle, avec le développement de la presse, de l’édition et du lectorat de masse, le phénomène se précipite. Ainsi, les grands débats européens autour de l’expansion coloniale, du darwinisme, du positivisme et de l’idéalisme… s’élaborent dans un contexte d’échanges globaux qui intègrent le Sud de la Méditerranée et le Nouveau monde, ce dernier lisant souvent la réalité autochtone à la lumière des idées transmises par les œuvres de Schopenhauer, Spencer, Renan… tandis que le premier sert de décors orientaliste à la mise en scène des relations entre l’Autre et l’Occident.

Enfin, d’autres phénomènes encore plus récents méritent d’être considérés, tels que le succès des littératures franco-maghrébines en France, la conservation et le déplacement – par souci de préservation – des manuscrits tombouctiens ou syriaques, l’hybridation des supports liée à la transmédialité, la numérisation des textes et les nouveaux modes de diffusion numérique…

Mots-clés susceptibles d’apparaître dans les propositions, à relier toujours aux notions d’itinérance et de diffusion :

-Histoire des idées

-Imprimerie

-Livre

-Manuscrit

-Numérisation

-Réception

-Texte

-Traduction

-Transmédialité

-…

Organisation

Ce programme peut guider les travaux de l’équipe « Texte et livre » pendant deux ans. Il devra conduire à l’organisation d’un séminaire, sous forme de conférences ou de journées, à déterminer selon le nombre et la nature des propositions reçues.

Les collègues sont invités à diffuser cette circulaire auprès des chercheurs extérieurs susceptibles d’être intéressées par ce séminaire.

Toute personne souhaitant intervenir pourra envoyer sa proposition (titre, résumé d’une vingtaine de lignes, court CV si la personne n’est pas rattachée au Laboratoire Babel) au plus tard le vendredi 22 décembre 2017, à xavier.leroux@univ-tln.fr et/ou à jose.garcia-romeu@univ-tln.fr.

Dès qu’un nombre conséquent de propositions aura été recueilli, l’équipe « Texte et livre » se réunira pour les sélectionner, si nécessaire, et pour établir un calendrier des journées ou des conférences.

[1] Nous considérons la dimension spatiale comme décisive, car elle permettra de centrer les études sur des phénomènes plus précis que ceux couverts par le champ immense des transtextualités, transpositions et transformations diverses exposées par Genette dans Palimpseste.

 

Copyright © 2010-2012 Laboratoire Babel. Tous droits réservés.
Réalisé avec WordPress.