Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Colloques

Colloque European Association for Studies of Australia

18-20th September 2019 – Toulon – France

Recent events in Australia remind us that Australia is still caught in discourses on “nation”, “belonging” and “identity” in an environment that fails to produce new alternatives in this so-called “postcolonial”, “multicultural” country. By proposing Alter/Native Spaces the 2019 EASA conference intends to go beyond the postcolonial to examine how the prefix “alter” is thus linked both to the notion of an alternative and to the notion of multiplicity, and how Indigenous and non-Indigenous knowledges may interact and form new spaces to reframe the relationship between the settler nation and the Indigenous peoples by instating their presence in place of their absence. The conference also seeks to examine the ways in which the interaction of Indigenous and non-indigenous geographies may construct alter/native spaces, imaginaries or models of inhabitance that can provide new modes of rethinking difference and belonging. Among the new spaces, global spaces of Indigeneity can be scrutinized as a new decentered vision — an alter/native movement of identities.

Consultez le site sur http://sites.univ-tln.fr/easa/

The conference will examine identity fragmentation, intersectional identities, floating movements in the creation of identities, between coercion and resistance/ reaffirmation, as well as shifting concepts and definitions, between the imposed and the chosen. The blurriness of representation from the perceived to the represented can also be studied with an exploration of the interpretation, the use and aim of images. Virtual identities can be investigated as well. The 2019 EASA “Alter/Native Spaces” conference will thus focus on the flexibility of boundaries, on “in-betweenness”.

This conference aims to explore the following questions :

  • Inter/transcultural understandings
  • Knowledges/knowledge
  • Reinventing the past/ Re-visions of histories
  • Hybrid aesthetics
  • Cultural reconfigurations and nationalist discourses
  • Colonialism/Multiculturalism/decolonization/neo-colonialism
  • Alterpolitics
  • Altermodernism
  • Environmental sustainability and the anthropocene
  • Geographies of alter-globalization
  • Geographical aesthetics
  • Regionalism and localism
  • Colonial exploration/postcolonial exploitation
  • Recognition and Reconciliation
  • Nostalgia
  • Heritage and ideals
  • Post-conflict and reconciliation
  • Convivial cultures

Colloque « Julien Green et la formation de l’esprit » les 28 et 29 mai

Les professeurs Emmeline GROS et André-Alain MORELLO, maîtres de conférences à l’Université de Toulon, vous invitent à leur colloque les 28 et 29 mai au Bâtiment Y Amphithéatre Y002 (Campus de La Garde) sur le thème « Julien Green et la formation de l’esprit« .

Ce colloque international a été organisé avec l’aide du Laboratoire Babel, du Laboratoire CIRPALL d’Angers, et de la Société Internationale d’Etudes Greeniennes (SIEG).

« ll y a 100 ans tout juste, Julien Green commençait ses études à l’Université de Virginie et cette expérience américaine a profondément marqué ses écrits. Lors de ce colloque, les intervenants s’intéresseront, en partie, à ce qui a pu former l’esprit de cet auteur.« 

Entrée libre.

Contacts:

Emmeline Gros : emmelinegros@gmail.com

André-Alain Morello : andre.morello@univ-tln.fr

Venez nombreux !

Journée d’études « Arts, littératures et VIH/sida : des récits au féminin le jeudi 13 juin 2019

La journée d’études Arts, Littératures et VIH/sida : des récits au féminin, co-organisée par Monsieur Nicolas BALUTET, maître de conférences HDR à l’Université de Toulon et chargé de membre de l’équipe « Corps, Genre, Santé » du  laboratoire BABEL ; ainsi que par Florence LHOTE, docteure et post-doctorante du laboratoire BABEL aura lieu le jeudi 13 juin 2019 de 9h à 16h, en salle FA 701 (Bâtiment FARON) sur le campus de Toulon – Porte d’Italie.

Tous les participants et les curieux sont invités à s’y rendre (Entrée libre).

Colloque transferts et confrontations dans les Iles britanniques, en France et en Amérique du Nord (1688-1815)

Ce colloque permettra d’aborder sous un angle original les transferts internationaux d’idées principalement politiques, économiques et artistiques entre les Iles Britanniques, la France et l’Amérique du Nord dans la période historique du « long XVIIIe siècle » (1688-1815).

Si les influences réciproques ont donné lieu à d’indéniables enrichissements et contribué à nourrir les mouvements des Lumières – en particulier, la réflexion sur les systèmes de gouvernement –, la période étudiée est jalonnée de trois révolutions majeures – la « Glorieuse Révolution » de 1688 en Grande-Bretagne, la Guerre d’Indépendance américaine et la Révolution française – qui ont bouleversé les ordres établis dans chaque aire géographique. La question des transferts d’idées n’en devient que plus aiguë et l’échange peut se muer en ré-interprétation, voire en confrontation. Afin de comprendre ces phénomènes dans leur ensemble, l’accent sera mis sur les idées elles-mêmes, mais aussi les individus qui les portèrent et la manière dont elles furent perçues.

Ainsi, il sera possible de porter un nouveau regard sur cette période extrêmement riche en approfondissant la théorie des « révolutions atlantiques » et en proposant des approches multi- ou trans-disciplinaires. Le principal objectif de ce colloque international consistera ainsi à rendre compte de l’extraordinaire circulation d’idées qui caractérisa le « long XVIIIe siècle » et engendra des événements dont l’écho se fait toujours entendre au sein de la société contemporaine.

Journée du Laboratoire Babel du jeudi 7 mars 2019

Le séminaire transversal du laboratoire prend désormais la forme de deux journées visant à rassembler l’ensemble des membres du laboratoire ansi que des étudiant.e.s de Master, et des intervenant.e.s invité.e.s. Les journées auront lieu le jeudi 22 novembre 2018 et 7 mars 2019. Leur objectif sera de confronter les approches d’un même thème au regard des différentes disciplines représentées au sein du laboratoire (littérature, civilisation, histoire, linguistique, sociologie…), en particulier sous un angle épistémologique.

Toutes les conférences auront en amphi Y.002

 

Programme de la journée du 7 mars 2019

Matin

9h30-10h

Accueil des participants et présentation de la journée

 

Discours et politique

10h-10h40

Loredana Ruccella – Université de Toulon

« Matteo Salvini et la Ligue du Nord : un discours en (r)évolution »

Télécharger le résumé de l’intervention en PDF

 

10h40-11h

Discussion

 

11h-11h40

Emilie Devriendt – Université de Toulon

« Une analyse énonciative des graffitis révolutionnaires de mai-juin 1968 »

Télécharger le résumé de l’intervention en PDF

 

11h40-12h

Discussion

 

Buffet offert aux participant.e.s

 

Après-midi 

Littérature et arts 

13h30-14h10

Martine Sagaert – Université de Toulon

« Christiane Rochefort, la contestataire : l’évolution d’une oeuvre, de la révolution de 1968 aux années 80 »

Télécharger le résumé de l’intervention en PDF

 

14h10-14h30

Discussion

 

14h30-15h10

Olivier Larizza – Université de Toulon

« Frankenstein, romain révolutionnaire ? »

Télécharger le résumé de l’intervention en PDF

 

15h10-15h30

Discussion

 

15h30-16h

Pause

 

16h-16h40

Marc Decimo – Université de Toulon

« Evolution et Révolutions ou Tension et Désir ? Du côté de l’art occidental »

Télécharger le résumé de l’intervention en PDF

 

16h40-17h

Discussion

Colloque international sur « Les postures énonciatives autour des propositions d’Alain Rabatel »

Les travaux d’Alain Rabatel ont apporté des éclairages décisifs à l’analyse des relations entre point de vue du narrateur et point de vue du personnage dans les récits de fiction, et ont permis de penser comme un continuum le passage des discours représentés aux perceptions représentées, en montrant le lien étroit entre exception et cognition. Plus largement ils ont montré qu’on ne pouvait dissocier énonciation et référenciation, et qu’une linguistique énonciative devait intégrer dans sa réflexion la question de la donation du référent à travers le lexique, l’organisation textuelle, la rhétorique et l’interaction des points de vue. Cette approche s’est révélée extrêmement féconde dans l’approche des figures, comme l’ont montré notamment les numéros de Langue française 160 (décembre 2008) et du Français moderne (LXXIX, 1, 2011), et elle a pu être étendue à l’étude du traitement médiatique des problèmes sociaux (Rabatel 2017). Elle a permis de cerner la notion d’argumentation indirecte et de montrer comment effacement énonciatif et dimension argumentative d’un texte (qu’on opposera, avec Amossy, à la visée argumentative explicite) pouvaient avoir partie liée.

Depuis 2003, ses travaux se sont également employés à définir des stratégies énonciatives en recourant à la notion de posture énonciative et en définissant des postures de sur-, sous- et co-énonciation.

La notion de posture énonciative a été utilisée par d’autres chercheurs, aussi bien en linguistique énonciative qu’en analyse de discours ou en sciences de l’éducation, mais elle n’a pas encore été discutée collectivement. Ce colloque se propose d’en explorer les contours et d’en approfondir la compréhension, sans faire l’impasse sur les éventuels problèmes que la notion peut soulever lors de sa mise en oeuvre.

La notion sera abordée selon cinq perspectives :

  • Les relations linguistique/pragmatique dans une perspective épistémologique
  • L’inscription des postures dans la matérialité linguistique
  • Les postures énonciatives et la conflictualité sociale
  • La variabilité des postures au fil des interactions
  • Les relations entre postures, dialoguiste, et éthos

Cliquez ici pour télécharger le programme du colloque.

Séminaires 2018-2019 « Maux et traitements »

L’Équipe « Corps, Genre, Santé » Laboratoire BABEL

  • Responsables de l’équipe : André-Alain MORELLO et Nicolas BALUTET
  • Relations avec le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon La Seyne-sur-Mer : Martine SAGAERT, UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines

propose les séminaires suivants

Thématique du Séminaire 2018-2019 :
« Maux et traitements »

 

André-Alain MORELLO et Nicolas BALUTET
Laboratoire BABEL
Email : andre.morello@univ-tln.fr et nicolas.balutet@univ-tln.fr

 

Les journées du Laboratoire Babel le 22 Novembre 2018 et le 7 mars 2019

Le séminaire transversal du laboratoire prend désormais la forme de deux journées visant à rassembler l’ensemble des membres du laboratoire ansi que des étudiant.e.s de Master, et des intervenant.e.s invité.e.s. Les journées auront lieu le jeudi 22 novembre 2018 et 7 mars 2019. Leur objectif sera de confronter les approches d’un même thème au regard des différentes disciplines représentées au sein du laboratoire (littérature, civilisation, histoire, linguistique, sociologie…), en particulier sous un angle épistémologique.

Toutes les conférences auront en amphi Y.002.

Programme de la journée du 22 novembre 2018

MATIN

9h45 : Accueil et café

10h : Présentation de la journée

10h10 : Michèle Monte (linguistique) – Babel, Université de Toulon – « L’approche énonciative de la poésie : évolution ou révolution ? »

10h50 : Discussion

11h10 : Wedencley Alves (histoire et linguistique) – Universidad Federal de Juiz de Fora, Brésil –« Reconfiguration de la mémoire et des archives de la santé après l’avènement du réseau : une révolution ? »

11h50 : Discussion

Buffet offert aux participant.e.s

APRES-MIDI

14h : Gérard Marie-Noumssi (sociolinguistique) – Université de Yaoundé I, Cameroun – « L’évolution du français en Afrique noire : entre norme de référence et norme endogène »

14h40 : Discussion

15h : André-Alain Morello (littérature) – Babel, Université de Toulon – « Révolte/révolution dans quelques dictionnaires consacrés à des écrivains français du XXe siècle »

15h40 : Discussion

Retrouver le programme en version PDF.