Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Conférences

Conférence de Wedencley Alves Santana sur « Nommer le mal » le Jeudi 29 Novembre

ENTRÉE LIBRE
Jeudi 29 novembre à 13 h
Salle W1.115 • Campus de La Garde
UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines

Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain MORELLO et Nicolas BALUTET
Relations avec le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon La Seyne-sur-Mer : Martine SAGAERT
Thématique du Séminaire 2018-2019 : « Maux et Traitements »

Conférence de Wedencley ALVES SANTANA
Professor adjunto, Universidade Federal de Juiz de Fora, Brésil

Nommer le Mal.
Une étude sur la désignation des maladies et de la souffrance dans la presse

Jeudi 29 novembre à 13 h
Salle W1.115 • Campus de La Garde
UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines

Conférence Internationale : Circulations Méditerranéennes : voies, réseaux, modèles »

Conférence internationale sur « Circulations méditerranéennes : voies, réseaux, modèles » les 15 et 16 juin 2017 au Bâtiment PI Amphi FA.010 du Campus de Toulon, Porte d’Italie.

Cette conférence est organisée par le Pôle Échanges et Sociétés en Méditerranée en partenariat avec le réseau MEDWORLDS.

Poser la question des voies et des échanges, c’est s’interroger sur les conditions – tant concrètes que mythiques – et sur les modes opératoires qui ont contribué, dans la très longue durée, à construire cet espace commun qu’on appelle mare nostrum.

C’est se demander quels usages de la Méditerranée ont pu prévaloir au cours de sa longue histoire, des voyages – périples et périégèses antiques – aux pèlerinages, au Grand Tour, jusqu’aux tropismes récents, tant touristiques que commerciaux.

C’est envisager les modèles de circulation qui ont pu coexister en Méditerranée, marqués par la coopération aussi bien que par la violence des antagonismes, et jusqu’aux réseaux mondialisés et au surdimensionnement des moyens de transport qui posent aujourd’hui la question de la survie de cette route vitale comme aire partagée. Une évolution qui périme les représentations séculaires dont témoignait encore Albert Camus en 1937, exaltant un «  bassin international traversé par tous les courants  » et qui, pourtant, peut être regardé comme «  un pays  », quand bien même, vecteur de contacts s’il en est, il prend appui sur trois continents : l’Europe, l’Afrique et l’Asie.

Cliquez ici pour obtenir le programme.

Conférence de Fernando CUROPOS « Alvaro de Campos et Luis Miguel Nava : pour un SM poétique »

Conférence de Fernando CUROPOS, MCF-HDR en portugais à l’Université Paris IV, le Jeudi 26 avril à 13 h en salle W1.115 sur le campus de La Garde.

Contact : nicolas.balutet@univ-tln.fr

ENTRÉE LIBRE

« Alvaro de Campos et Luis Miguel Nava : pour un SM poétique »
Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet
Thématique du Séminaire 2017-2018 : « Les sens du toucher »

Du frotteurisme au viol : réflexions sur les violences sexuelles dans l’espace public

Conférence de Hanna AYADI (doctorante), de Françoise NAVARRO (Doctorante), et de Nicolas BALUTET (MCF HDR) le Jeudi 29 mars à 12 h 30 dans l’Amphi Y02 au campus de La Garde.

Contact : nicolas.balutet@univ-tln.fr

ENTRÉE LIBRE
Du frotteurisme au viol : réflexions sur les violences sexuelles dans l’espace public
Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet

Thématique du Séminaire 2017-2018 : « Les sens du toucher »

Conférence de Tiphaine Martin sur « Toucher pour (se) connaître : Simone de Beauvoir en voyage » le Jeudi 1er mars 2018

Conférence (affiche) de Tiphaine Martin le Jeudi 1er mars à 13h en salle W1.115.

Simone de Beauvoir est surtout connue pour avoir eu « une vie exclusivement intellectuelle » (La Force des choses Tome 1, Paris, Folio, 1999, p.495). Elle serait donc une femme froide, une « cerveline » (Colette Yver), un « bas-bleu», une femme sèche et rigide. Nous voudrions mettre à mal ces clichés, en nous intéressant à la sensualité beauvoiriene, qui transparaît dans ses récits de voyage (mémoires, correspondance, journaux intimes, essais de voyage). Comment le sens du toucher apparaît-il dans les récits de voyage ? Y a-t-il une spécificité beauvoirienne de ce sens ? Qu’ajoute le voyage à la sensualité beauvoirienne ? Tout d’abord, nous verrons comment le sens du toucher a été construit chez Beauvoir. Puis, nous analyserons la manière dont l’écrivaine présente sa sexualité, lorsqu’elle voyage. Enfin, nous sonderons en profondeur la sensualité maîtrisée qu’elle fait passer dans les récits viatiques où elle parle en son nom propre.

Contact: nicolas.balutet@univ-tln.fr

ENTRÉE LIBRE

Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet

Thématique du Séminaire 2017-2018: « Les sens du toucher »