Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

« Corps, genre, intime »

Présentation de l’équipe CGI

L’équipe Corps genre intime poursuit les travaux initiés par les équipes « Femmes et genre. SHS et médecine » (2013) et « Corps, genre, santé » (2017 : dir. Nicolas Balutet, André-Alain Morello & Martine Sagaert), selon une approche pluridisciplinaire, confrontant en particulier les littératures d’aires linguistiques et culturelles variées avec les sciences humaines et sociales.

Elle analyse le corps dans les discours et les représentations, en ses différents états et transformations (voulues ou subies), dans ses dimensions biologique et ontologique (« J’ai un corps » / « Je suis un corps »), dans son rapport à l’intime (dévoilement, dissimulation), dans ses déclinaisons et ses spécificités (masculinités, féminités, trans-identités).  

Séminaire 2022-2024 : « Ecrire le corps » (information à venir)

Ouvrages collectifs

Corps, genre, santé (sous la direction de Nicolas Balutet, André-Alain Morello), Effigi, 2021.

Médecine et écritures (sous la direction de  Martine Sagaert, André-Alain Morello & Marc Sagaert), Babel, « Transverses », 2018.

Séminaire "Maux et traitements" (2018-2019)

13 juin 2019 : Arts, Littératures et VIH/sida : des récits au féminin. Journée d’étude organisée par Florence LHOTE (Docteure en Littérature du XXème siècle, ancienne Post-doctorante, Laboratoire BABEL) et Nicolas BALUTET (Maître de Conférences en espagnol, Université de Toulon)

2 mai 2019 : Snow Therapy : guérir le couple ou se guérir du couple ?, Tiphaine MARTIN (Docteure en Littérature du XXème siècle, Chercheuse Laboratoire BABEL)

4 avril 2019 : Mots et traitement : le cas de La reine Alice de Lydia Flem, Hanna AYADI (Docteure en Littérature du XXème siècle, Université de Toulon)

1er mars 2019 : Pathologie du langage et nouvelles technologies : maux et « traitements ». Le projet Comm’Handi, Karine BARTALUCCI (Linguiste, Pôle enfance ADAPEI Var Méditerranée, Chercheur associé Laboratoire BABEL, Université de Toulon)

31 janvier 2019 : Assurer la « santé du peuple ». Les maux sociaux, l’ « ennemi biologique » et leurs traitements dans les politiques de l’Allemagne nazie, Vincent CERUTTI (Enseignant d’Histoire-Géographie au Lycée Rouvière de Toulon, Chargé d’enseignement à l’Université de Toulon)

13 décembre 2018 : La littérature à l’épreuve des maux : Philip Roth, André-Alain MORELLO (Maître de Conférences en Littérature du XXème siècle, Université de Toulon)

29 novembre 2018 : Nommer le Mal. Une étude sur la désignation des maladies et de la souffrance dans la presse, Wedencley ALVES SANTANA (Professor adjunto, Universidade Federal de Juiz de Fora, Brésil)

Séminaire "Les sens du toucher" (2017-2018)

7 décembre 2017 : « Construire le Noir et l’esclave par l’odeur dans le Vieux Sud des États-Unis », Conférence d’Emmeline GROS

8 février 2018 : « Corps prohibés, femmes intouchables : Phèdre et Antigone dans le théâtre espagnol contemporain », conférence de Fanny BLIN (ATER-Docteure en espagnol, Université de Toulon)

1er mars 2018 : « Toucher pour (se) connaître : Simone de Beauvoir en voyage », Conférence de Tiphaine MARTIN (Docteure en Lettres modernes, Chercheuse Laboratoire BABEL)

29 mars 2018 : « Du frotteurisme au viol : réflexions sur les violences sexuelles dans l’espace public », Conférence de Hanna AYADI, Françoise NAVARRO (Doctorantes en Lettres modernes, Université de Toulon) et Nicolas BALUTET (MCF-HDR en espagnol, Université de Toulon)

26 avril 2018 : « Alvaro de Campos et Luis Miguel Nava : pour un SM poétique », Conférence de Fernando CUROPOS (MCF-HDR en portugais, Université Paris IV)

Colloques
  • Médecine et écritures (Université de Toulon, Faculté des lettres, 25-26 avril 2017, dir. André-Alain Morello & Martine Sagaert)
  • Medicina y escrituras (Guatemala, Universidad San Carlos, Faculté de médecine, 9-11 mai 2017, dir. Martine Sagaert & Marc Sagaert)
Journée d'étude « Arts, littératures et VIH/sida : des récits au féminin »

S’inscrivant dans le prolongement de l’étude pionnière d’Hélène Jaccomard, Lire le sida : témoignages au féminin (2004), le projet post-doctoral de Florence Lhôte a permis la constitution d’un corpus d’œuvres écrites (1985-2018) par des femmes et les questionnements suivants :

  • Ces textes littéraires constituent-ils une contribution à la médecine ?
  • Se cantonnent-ils à la sphère intime ou présentent-ils une préoccupation sociopolitique ?
  • Permettent-ils d’entrevoir une poétique du sida ?

Recherche-action

Impact de l’activité littéraire sur la santé. La littérature : un soin de support en oncologie (Hôpital de Toulon – La Seyne, Martine Sagaert, André-Alain Morello & Dr Xavier Tchiknavorian).