Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Séminaires

2022-2023 : Identité(s) et nationalisme(s)

Prochaines conférences

28 novembre 2022 “The Woke Corporation? The conservative critique of the social policies of
corporations and their role in identity politics in the USA”
, Steven Gerencser, Indiana University South Bend, USA

Vendredi 31 mars 2023, 10h (séance à distance uniquement). Pauline Schnapper (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) pour la présentation de l’ouvrage : La politique au Royaume-Uni, Collection Repères Science Politique Droit, Paris: La Découverte. 

12 mai 2023, 10h (séance à distance uniquement). Ben Wellings (Monash University, Australia) : « English nationalism and British Disintegration »

Conférences antérieures

Du frotteurisme au viol : réflexions sur les violences sexuelles dans l’espace public

Conférence de Hanna AYADI (doctorante), de Françoise NAVARRO (Doctorante), et de Nicolas BALUTET (MCF HDR) le Jeudi 29 mars à 12 h 30 dans l’Amphi Y02 au campus de La Garde.

Contact : nicolas.balutet@univ-tln.fr

ENTRÉE LIBRE
Du frotteurisme au viol : réflexions sur les violences sexuelles dans l’espace public
Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet

Thématique du Séminaire 2017-2018 : « Les sens du toucher »

Conférence de Tiphaine Martin sur « Toucher pour (se) connaître : Simone de Beauvoir en voyage » le Jeudi 1er mars 2018

Conférence (affiche) de Tiphaine Martin le Jeudi 1er mars à 13h en salle W1.115.

Simone de Beauvoir est surtout connue pour avoir eu « une vie exclusivement intellectuelle » (La Force des choses Tome 1, Paris, Folio, 1999, p.495). Elle serait donc une femme froide, une « cerveline » (Colette Yver), un « bas-bleu», une femme sèche et rigide. Nous voudrions mettre à mal ces clichés, en nous intéressant à la sensualité beauvoiriene, qui transparaît dans ses récits de voyage (mémoires, correspondance, journaux intimes, essais de voyage). Comment le sens du toucher apparaît-il dans les récits de voyage ? Y a-t-il une spécificité beauvoirienne de ce sens ? Qu’ajoute le voyage à la sensualité beauvoirienne ? Tout d’abord, nous verrons comment le sens du toucher a été construit chez Beauvoir. Puis, nous analyserons la manière dont l’écrivaine présente sa sexualité, lorsqu’elle voyage. Enfin, nous sonderons en profondeur la sensualité maîtrisée qu’elle fait passer dans les récits viatiques où elle parle en son nom propre.

Contact: nicolas.balutet@univ-tln.fr

ENTRÉE LIBRE

Équipe « Corps, Genre, Santé » dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet

Thématique du Séminaire 2017-2018: « Les sens du toucher »