Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Titre de l’étiquette

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Archive de l’étiquette

Identity divide(s) in post-Brexit Britain

VENDREDI 10 MARS 2023 À 9H00

AMPHI F4.110, Bât. PI, Campus de Toulon/Porte d’Italie


Coordinatrices

Karine Tournier-Sol & Agnès ALEXANDRE-COLLIER

Contacts

karine.tournier-sol@univ-tln.fr & agnes.collier@u-bourgogne.fr


Le clivage identitaire dans le Royaume-Uni post-Brexit

Le concept d’identité englobe divers aspects tels que le libéralisme culturel, l’ethnicité, le territoire, la religion, le genre ou l’orientation sexuelle. Cette journée d’étude vise à aborder ce concept dans son sens le plus large et à embrasser ces différents aspects ensemble plutôt que séparément, afin d’examiner comment ils se chevauchent, se croisent et se complètent.

La recherche académique récente a souligné l’émergence d’une politique de l’identité (identity politics) dans le paysage politique britannique, illustrée de manière flagrante par le référendum de 2016 sur le Brexit. Le résultat du référendum a mis en évidence puis alimenté la polarisation entre deux groupes, les Leavers et les Remainers – deux tribus à la vision du monde irréconciliable, qui semblent être divisées selon un nouveau clivage, défini par Ford et Sobolewska comme un conflit identitaire entre les « conservateurs identitaires » et les « libéraux identitaires ». Le clivage entre ces deux tribus, que Goodhart appelle les « Somewheres » et les « Anywheres« , s’articule autour de valeurs spécifiques, que reflète également l’échelle libertaire/autoritaire.

Alors que le clivage identitaire apparaît comme un nouveau facteur structurant, comment se traduit-il dans l’arène politique ? L’objectif de cette journée d’étude est d’explorer ce clivage identitaire et de reconsidérer les clivages préexistants et les clivages traditionnels. Ce clivage est-il appelé à devenir une caractéristique permanente du paysage politique britannique ?

La question du potentiel disruptif de la politique de l’identité mérite également d’être soulevée, étant donné sa dimension polarisante et exclusive, reposant sur des valeurs souvent davantage fondées sur des émotions que sur une pensée ou des arguments rationnels. De plus, ce conflit identitaire tend également à faire le jeu et à alimenter la montée des partis et des idées de la droite radicale.

Figures et (re)configurations du politique

Conclusion du Séminaire transversal BABEL (2021-2022)

Coordinateurs : Marie GAYTE-LEBRUN & Simone VISCIOLA
Contact : marie.gayte-lebrun@univ-tln.fr / simone.visciola@univ-tln.fr

Mercredi 7 et jeudi 8 décembre 2022 – à partir de 10h00AMPhi Y1.008 – Campus de la garde – entrée libre

2022-2023 : Identité(s) et nationalisme(s)

Prochaines conférences

10 mars 2023 “Identity divide(s) in post-Brexit Britain”, Karine Tournier-Sol et Agnès Alexandre-Collier.

Vendredi 31 mars 2023, 10h (séance à distance uniquement). Pauline Schnapper (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) pour la présentation de l’ouvrage : La politique au Royaume-Uni, Collection Repères Science Politique Droit, Paris: La Découverte. 

12 mai 2023, 10h (séance à distance uniquement). Ben Wellings (Monash University, Australia) : « English nationalism and British Disintegration »

Conférences antérieures