Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Archive de l’auteur %s babel1

Colloque « Julien Green et la formation de l’esprit » les 28 et 29 mai

Les professeurs Emmeline GROS et André-Alain MORELLO, maîtres de conférences à l’Université de Toulon, vous invitent à leur colloque les 28 et 29 mai au Bâtiment Y Amphithéatre Y002 (Campus de La Garde) sur le thème « Julien Green et la formation de l’esprit« .

Ce colloque international a été organisé avec l’aide du Laboratoire Babel, du Laboratoire CIRPALL d’Angers, et de la Société Internationale d’Etudes Greeniennes (SIEG).

« ll y a 100 ans tout juste, Julien Green commençait ses études à l’Université de Virginie et cette expérience américaine a profondément marqué ses écrits. Lors de ce colloque, les intervenants s’intéresseront, en partie, à ce qui a pu former l’esprit de cet auteur.« 

Entrée libre.

Contacts:

Emmeline Gros : emmelinegros@gmail.com

André-Alain Morello : andre.morello@univ-tln.fr

Venez nombreux !

Projection du documentaire El caballito y la máscara (version sous-titrée en français) suivie d’une rencontre-débat

Dans le cadre de la sixième semaine de la manifestation L’Amérique latine et les Caraïbes, ayant lieu du 23 mai au 8 juin 2019, l’Université de Toulon, sous la direction de Monsieur Nicolas BALUTET, organise la projection du documentaire El caballito y la máscara (version sous-titrée en français), suivie d’une rencontre-débat en présence des deux réalisateurs Gaël VINCE et Guillaume DARRAS le vendredi 7 juin de 11h à 12h30.

Tous les intéressés sont les bienvenus (Entrée Libre).

Descriptif :

À Tamulté de las Sabanas (Mexique) se répète chaque année durant la fête patronale la danse d’un cheval-jupon et d’un masque qui rejoue la Conquête. Le duo de danseurs accompagne les processions en l’honneur de Saint-François. Dans le même temps, un professeur tente avec ses élèves de préserver les traditions locales donnant une version impeccablement chorégraphiée de cette tradition.

Contact : nicolas.balutet@univ-tln.fr

Présentation Équipe « Textes et livres »

L’équipe « Texte et livre » envisage l’existence du document écrit, qu’il soit à caractère artistique ou non, selon diverses perspectives. Les études réalisées au sein de cette équipe peuvent en effet porter sur l’objet-livre, en tant que produit d’un processus éditorial ou en tant qu’instrument de distribution d’un texte particulier. Elles peuvent également s’intéresser aux effets de la numérisation sur les textes et sur leur diffusion. Enfin, elles sont susceptibles de se pencher sur les documents ainsi véhiculés afin d’analyser les phénomènes de réception et de création s’incarnant dans la lettre même du texte. En raison de la diversité de ses objets d’étude, les méthodes utilisées par l’équipe sont naturellement transdisciplinaires : sociologie et histoire, poïétique et narratologie, sémiologie et linguistique… Quant aux aires géographiques concernées, elles sont définies à partir des langues d’études portées par l’équipe – français, anglais, espagnol et italien – mais considérées de façon dynamique afin de mettre en valeur les notions d’échange, de transmission, de traduction, de transposition… propres aux textes et à leurs supports.

Présentation Équipe « Sémantique, énonciation, traduction »

L’équipe SET du laboratoire Babel regroupe des chercheuses et chercheurs en sciences du langage dont les travaux s’inscrivent dans différentes disciplines de spécialité (linguistique énonciative, stylistique, analyse de discours, sémantique, analyse des interactions verbales, linguistique de corpus, traductologie) et couvrent différentes aires linguistiques (francophone, anglophone, hispanophone).

Ces travaux s’intéressent à des objets variés : rapports entre désignations et contexte socio-discursif, étude du sens figuré en synchronie et en diachronie, interaction entre genres de discours, lexique et positionnements énonciatifs, dialogisme et circulation des discours, néologie et appropriation par les acteurs sociaux, temps, mode et aspect verbaux.

Les corpus analysés sont principalement constitués de discours politiques et médiatiques, et plus généralement de discours présentant des enjeux socio-politiques marqués, incluant des discours scientifiques, militants, etc. Plusieurs membres de l’équipe travaillent également sur des discours littéraires, notamment poétiques.

Voici quelques exemples d’études réalisées par les membres de l’équipe : catégorisations des minorités sociales, appropriation sociale de mots tels que sociodiversité ou biocontrôle, comparaison entre rapports parlementaires et scientifiques sur le gaz de schiste, métaphores de l’austérité, usage et pertinence des figures dans le discours littéraire, approche sémantique et pragmatique des textes poétiques, étude du conditionnel en espagnol.

L’équipe SET se réunit tous les mois à l’occasion d’un séminaire de travail ouvert aux collègues et aux étudiant-e-s, notamment de master. Les discussions portent tantôt sur les travaux des membres de l’équipe, doctorant-e-s ou chercheurs et chercheuses confirmées, tantôt sur les travaux de chercheuses ou chercheurs d’autres laboratoires, français ou étrangers.

L’équipe accueille régulièrement des collègues d’autres universités, pour des conférences et/ou des séjours de recherche.

Elle organise régulièrement des manifestations scientifiques : parmi les plus récentes, journée d’étude « Discours et contre-discours sur l’exploitation du gaz de schiste » (mars 2017) ; colloque international « Métaphore et traduction » (juin 2017) ; colloque international « Les postures énonciatives : autour des propositions d’Alain Rabatel » (novembre 2018).

Pour prendre contact avec l’équipe SET : emilie.devriendt@univ-tln.fr

Présentation Équipe « Monde anglophone contemporain »

Créé en 2003 au sein du laboratoire BABEL (EA 2649), cette équipe a vocation à fédérer les chercheurs anglicistes de l’Université de Toulon, dans et hors l’UFR Lettres, Langues & Sciences Humaines. Elle réunit actuellement une quinzaine d’enseignants-chercheurs, enseignants et doctorants anglicistes travaillant sur l’aire culturelle anglophone, principalement dans le domaine de la civilisation contemporaine.

Les aires culturelles d’étude privilégiées sont le Royaume-Uni dans son ensemble, l’Ecosse, l’Irlande, les Etats-Unis et l’Amérique du nord, et l’Australie. Les thématiques de recherche principales portent sur les enjeux politiques, culturels et sociétaux, avec une expertise particulière pour les problématiques très con-temporaines et liées à l’actualité récente. L’objet « politique » est analysé dans toute sa diversité (histoire, institutions, idéologies, discours, comportements, mentalités, représentations).

L’équipe est adossée au master « civilisations, cultures et sociétés », parcours « Etudes politiques interna-tionales monde anglophone ». Elle développe des partenariats scientifiques notamment avec les chercheurs anglicistes des laboratoires de l’aire régionale au sein de la communauté d’Universités en construction autour d’Aix-Marseille Université, et à l’étranger, en particulier avec l’Université d’Huddersfield (Grande-Bretagne) et les universités américaines d’Auburn (Alabama)et d’Indiana

L’activité de l’équipe se traduit par la tenue à l’Université de Toulon de :

  • séminaires de recherche bimestriels
  • séminaires de doctorants annuels
  • conférences-débats
  • tables-rondes
  • journées de recherche
  • colloques internationaux
  • publications collectives

Dernières manifestations scientifiques organisées :

  • Colloque international Transferts et confrontations dans les Iles Britanniques, en France et en Amérique du Nord, UTLN, mars 2019
  • Journée d’études Underground et Mainstream culture in the UK since 1979, UTLN, mars 2019
  • Colloque international Visages du populisme contemporain en Europe et aux Etats-Unis UTLN, juin 2018

Dernières publications collectives :

Croyances contemporaines : regards croisés sur le monde anglophone

Revue Babel collection « civilisations et sociétés » N° XIII, UTLN, 2017

Religions et élections présidentielles de 2016 aux Etats-Unis

Revue Babel collection « civilisations et sociétés » N° XIII, UTLN, 2017

Les services publics au Royaume-Uni et en France face aux politiques d’austérité , Revue « Observatoire de la société britannique » n°19, UTLN, 2017

Colloque transferts et confrontations dans les Iles britanniques, en France et en Amérique du Nord (1688-1815)

Ce colloque permettra d’aborder sous un angle original les transferts internationaux d’idées principalement politiques, économiques et artistiques entre les Iles Britanniques, la France et l’Amérique du Nord dans la période historique du « long XVIIIe siècle » (1688-1815).

Si les influences réciproques ont donné lieu à d’indéniables enrichissements et contribué à nourrir les mouvements des Lumières – en particulier, la réflexion sur les systèmes de gouvernement –, la période étudiée est jalonnée de trois révolutions majeures – la « Glorieuse Révolution » de 1688 en Grande-Bretagne, la Guerre d’Indépendance américaine et la Révolution française – qui ont bouleversé les ordres établis dans chaque aire géographique. La question des transferts d’idées n’en devient que plus aiguë et l’échange peut se muer en ré-interprétation, voire en confrontation. Afin de comprendre ces phénomènes dans leur ensemble, l’accent sera mis sur les idées elles-mêmes, mais aussi les individus qui les portèrent et la manière dont elles furent perçues.

Ainsi, il sera possible de porter un nouveau regard sur cette période extrêmement riche en approfondissant la théorie des « révolutions atlantiques » et en proposant des approches multi- ou trans-disciplinaires. Le principal objectif de ce colloque international consistera ainsi à rendre compte de l’extraordinaire circulation d’idées qui caractérisa le « long XVIIIe siècle » et engendra des événements dont l’écho se fait toujours entendre au sein de la société contemporaine.

Présentation Équipe Écritures des espaces euro-méditerranéens

L’équipe travaille sur les échanges, entendus au sens large, à l’œuvre au sein de l’aire méditerranéenne et de sa zone d’influence.

Elle s’intéresse particulièrement aux modes de contact, aux transferts de cultures, aux représentations qui en découlent et aux discours – littéraires, historiographiques, iconiques… – que celles-ci produisent.

Les chercheurs abordent ces questions dans la très longue durée, depuis la construction de l’espace commun du Mare nostrum jusqu’aux incidences de la fracture coloniale et, par delà, aux recompositions dont témoignent les écritures des francophonies.

Présentation Équipe Corps, genre, santé

           Créée en 2017 suite à la fusion des équipes «Femmes et genre» et «SHS et médecine» et dirigée par André-Alain Morello et Nicolas Balutet, l’équipe «Corps, genre, santé» aborde la question du genre et/ou de la médecine, en privilégiant une approche résolument pluridisciplinaire, confrontant en particulier les littératures d’aires linguistiques et culturelles variées avec les différentes sciences humaines et sociales.

    Après un premier séminaire consacré aux «Sens du toucher» (2017-2018), fort de cinq interventions sur l’histoire sociale états-unienne, la poésie portugaise et le théâtre espagnol contemporains, l’œuvre de Simone de Beauvoir et les violences sexuelles dans l’espace public, le travail de l’année universitaire 2018-2019 porte désormais sur la thématique «Maux et traitements». De multiples angles d’approche sont proposés : analyse du discours (aire brésilienne) et linguistique appliquée aux nouvelles technologies, histoire de l’Allemagne nazie, littératures états-unienne et française des XXème et XXIème siècles et étude cinématographique (œuvre franco-suédoise).

      D’avril à juillet 2018, l’équipe a bénéficié de l’expertise de Florence Lhote, chercheuse post-doctorante travaillant sur le thème de l’écriture du sida au féminin. S’inscrivant dans le prolongement de l’étude pionnière d’Hélène Jaccomard, Lire le sida : témoignages au féminin (2004), ce projet postdoctoral avait pour but la constitution d’un corpus actualisé et étendu d’œuvres écrites par des femmes et la mise en lumière de méthodes d’analyse novatrices permettant d’apporter des éléments de réponses aux questions suivantes, parmi d’autres : Ces textes littéraires constituent-ils une contribution à la médecine ? Se cantonnent-ils à la sphère intime ou présentent-ils une préoccupation davantage sociopolitique ? Permettent-ils d’entrevoir une poétique du sida ? Ce travail, qui a abouti à la rédaction d’un long article prochainement publié dans Babel. Littératures plurielles et intitulé «Genre et genres : le VIH par ses récits», sera prolongé en juin 2019 par une journée d’étude consacrée à «Arts, littératures et VIH/sida : des récits au féminin».

     Depuis janvier 2019, l’équipe est également impliquée dans un projet de Recherche Action avec le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon La Seyne-sur-Mer. Mené par Martine Sagaert et le Docteur Xavier Tchiknavorian, il entend étudier l’impact de l’activité littéraire (lecture, étude et production de textes) sur la santé, notamment en oncologie. Réintroduire la littérature comme pratique – à la fois de lecture dynamique et d’écriture – pourrait, en effet, avoir des vertus thérapeutiques et faire partie des soins de support, dans une démarche médicale globale, prenant en compte l’être humain tout entier.