Laboratoire BABEL

EA 2649
Langages, littératures, civilisations et sociétés

Var et Poésie

Var & Poésie 02.

Présence de Pierre Caminade

Montpellier, Paris, La Seyne-sur-mer : l’itinéraire de Pierre Caminade, situé entre la Méditerranée et la capitale, est aussi celui de son œuvre, nourrie de culture classique, exaltée de modernité.
Engagé dès le lycée à Montpellier, puis à Paris, dans les débats d’avant-garde, Caminade « chemine » de l’action à la création, poète dans la cité pleinement accompli à La Seyne-sur-mer où il s’implique, de 1954 à sa mort, dans le développement culturel de la ville.
Son œuvre résulte de plusieurs démarches, de l’élan sensorialiste à l’analyse philosophique, de la poésie au nouveau roman, de la libération de la femme à la mémoire des chantiers navals, du journalisme à la recherche, du sport à la critique d’art, de la mer à l’amour… Son écriture est énergie, « la plus pertinente et la plus fervente des fidélités ». Cet ouvrage propose un ensemble d’hommages, comme autant de regards croisés :
évocations de l’ami par ceux qui l’ont côtoyé, accompagné, aimé ; témoignages de proches ayant œuvré avec lui dans le Var et à La Seyne, sa « ville de mer aux quarante collines » ;
analyses de l’œuvre, repères posés par des poètes et des universitaires, proposant ses textes à la recherche scientifique.
Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS 60584, 83041 Toulon Cedex 9
Commande à cecile.dalmasso@univ-tln.fr tél. 04 94 14 27 03
Prix 15 € (chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles

La ville de mer aux quarante collines
Pierre Caminade


Un poète dans la cité
Robert Bonaccorsi, Jean Passaglia, Jean Ravoux,
René Merle, Henri Laporte, Michel Flayeux,
Gilles Triquet, Georges Laforest, Charles Galfré,
Dr Jacques-Henri Baixe


La mer vive
Pierre Caminade


Le guide, le frère, le confident
Nadine Lefébure, Max Rouquette, Olivier Séchan,
Frédéric-Jacques Temple, Paul Duchein,
François Solesmes, Francine de Martinoir,
Jean Ricardou


Dédicaces : poèmes pour Pierre Caminade
Yves Broussard, Jean-Claude Villain 117


Regards sur l’œuvre
Jean-Luc Pouliquen, Robert Sabatier, Emile Bouvier, Raymond jean, Dominique Noguez,
Jacques Lovichi, Daniel Leuwers, Yvonne Damon


Sur les chemins de Pierre
Jacques Body


Pierre Caminade amateur et écrivain de cinéma
François de la Bretèque

Cahier d’illustrations noir et blanc


L’orée de la poésie
Anne Clancier


« J’essaie le poème ». approche de Se surprendre mortel
Arlette Albert-Birot


La porte Brunet
François Leperlier


Au colloque Cocteau
Pierre Caizergues présente un texte de Pierre Caminade


Corps, cœur et chant poétiques dans Corps à Corps
Thanh-Vân Ton-That


Reliefs
Bernard Blanc

Le paysage, le corps et le je dans Reliefs
Michèle Monte


D’un ami l’autre : Pierre Caminade et Jean Bouhier
Christine Chémali


Signes, couleurs et reliefs de Pierre Caminade
Christine Lombez


Pierre Caminade, l’analyse et l’extase (p.237-247)
Jean-Max Tixier

Cahier d’illustrations couleurs


Choix de poèmes
Pierre Caminade


Biographie
Marie-Paule Giraudo


Bibliographie
Marie-Paule Giraudo


Ont collaboré à cet ouvrage


Table des illustrations et documents

Var & Poésie 07.

Marcel Spada (1923-2014)

Textes, études et inédits réunis par Michèle Gorenc

Poète, essayiste, critique littéraire, Marcel Spada a écrit une œuvre dense, profonde, à chaque fois nouvelle dans sa forme et dans sa conception, orientée principalement vers l’expression du merveilleux. Son style, ses thèmes, le tour de sa pensée furent appréciés aussi bien par Francis Ponge (« du plus grand art ») que par Julien Gracq (« une remarquable écriture », une « façon aigüe et originale de traiter les grands sujets »).

Cet ouvrage présente des témoignages qui évoquent cet ancien élève de l’École normale de Draguignan, puis de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, major de l’agrégation de Lettres, conseiller culturel à Istanbul, Trieste, Palerme, Gand, professeur de poésie contemporaine à l’Université Paul-Valéry de Montpellier. Des citations choisies dans sa bibliographie critique et des études universitaires sur l’œuvre publiée suggèrent des thèmes pour la recherche scientifique. Enfin des extraits de ses inédits laissent entrevoir la diversité de son œuvre, le renouvellement constant de son inspiration et de son écriture ainsi que les facettes de son art : efficacité du style,  rigueur du jugement, saveur de l’humour, intransigeance du regard.   

Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS 60584, 83041 Toulon Cedex 9

Commande du volume papier  à  cecile.dalmasso@univ-tln.fr tél. 04 94 14 27 03

Prix 15 € (chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles

Préface par Michèle Gorenc

Témoignages

Toulon, années 50 de Michèle Gorenc 

Gratitude de Marcel Migozzi 

La présence et la distance de Robert Bréchon

Marcel Spada à Palerme de Anna Maria Rubino Campini (Traduction de Cindy Doneda et Adrien Vezzoso)

Marcel Spada en Languedoc de Robert Bessède

Un témoignage vivant : Marcel Spada en différé de Christian Talin 

Marcel Spada aux éditions Fata Morgana, entretien  de Bruno Roy 

Lectures critiques 

Etudes

Sur Les Jumeaux solitaires de Marcel Spada  Extrait : «  Première désincarnation provisoire »  de André Ughetto 

Promenade à l’aplomb d’un parc  Extrait : « Appointement d’un parc à la française » de Cédric Lerible 

L’arc d’Eros dans l’œuvre critique de Marcel Spada  Extrait : « Le rituel romanesque de Georges Bataille » de Patrick Hubner 

Simulacres, le musée merveilleux de Marcel Spada Extrait : « Sur quelques succubes de Gustave Moreau » de Michèle Gorenc

Jean et Salomé : relecture d’une légende,  Extrait : « La danse de Salomé » de Guy Auroux

René Descartes ou ce « je est un autre », Extrait : « Codicille au Cogito » de Anne-Marie Vidal

Marcel Spada : énigme ou paradoxe ? de Gil Jouanard

Inédits (Fragments)

Nadir

Mes Italies

Bilingue

Traduit de Venise

Approche du Faune

Le sourire de Judith

Le Poème des Poèmes

Au temps de l’empire T’ang

Le dix août 1988, à Nîmes

L’esprit gyrovague

En marge d’un bestiaire

L’homme et les mots, obstinément

Les souffrances du jeune Schiele

Dans l’intermonde

In fine

Bibliographie

Var & Poésie 09.

Jean-Max Tixier (1935-2009) Écrivain pluriel

 Textes rassemblés par Daniel Aranjo, avec la collaboration d’amis de Jean-Max Tixier

Il était là, de sa forte voix, forte présence ; si évidente à nos côtés, sans qu’on eût à le chercher, qu’on a du mal à comprendre comment il est, physiquement, possible que tout cela ne soit plus. Reste son œuvre, d’abord poétique (Prix Mallarmé 2009), que nous redécouvrons, non sans dévotion, plus grande que nous ne pensions ; à l’étudier, à l’analyser ; à décomposer, quand c’est possible, les éléments de cette force sans concession ni complaisance ; sa vision volontiers minérale des choses, y compris pour un ciel de nuages ; sa sévère et sensuelle limitation à quelques secs harmoniques (mais ce sont les bons) ; d’autant plus efficace pour l’œil et dans l’esprit du lecteur que le trait compact en demeure précis. Une écriture anti-lyrique, anti-descriptive, tendant à l’épure et à l’abstraction, fixant jusqu’à l’immémorial avec une pointe d’épingle. Nous découvrons aussi dans la biobibliographie finale – même si ces actes restent fléchés par sa poésie – son insolite diversité, avec la robustesse que cela suppose ; son sens du réel et de l’humain, de la camaraderie.

Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS 60584, 83041 Toulon Cedex 9

Commande à cecile.dalmasso@univ-tln.fr tél. 04 94 14 27 03

Prix 15 € (chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles

Var & Poésie 06.

Jean Malrieu L’inquiétude et la ferveur

Actes du colloque organisé par le laboratoire Babel le 14 septembre 2006 à Toulon enrichis de contributions inédites

Textes rassemblés par Michèle Monte Avec la collaboration de Pierre Dhainaut

Jean Malrieu (1915-1976) né à Montauban et mort à Penne-deTarn après avoir été instituteur à Marseille de 1948 à 1975, est l’auteur d’une œuvre poétique importante et méconnue qui tantôt célèbre avec lyrisme les merveilles de l’amour, tantôt, plus inquiète et plus sobre, s’interroge sur la responsabilité de l’Homme et son lien avec
les objets du quotidien, les animaux, les plantes et la terre qui les porte. Nourri de l’héritage des troubadours occitans, faisant comme André Breton confiance au rêve et à l’imaginaire tout en affirmant que la poésie « exige un langage de rigueur », il a été accueilli aux Cahiers du Sud par Jean Tortel, et a joué un rôle décisif dans la
création d’Action poétique en 1951, de Sud en 1970. Cet ouvrage est le premier travail à réunir, aux côtés de textes en prose de Malrieu et d’évocations du poète par quelques-uns de ses amis, un ensemble d’études universitaires qui montrent la richesse de son œuvre et en éclairent les enjeux.

Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS 60584, 83041 ToulonCedex 9

Commande du volume papier à cecile.dalmasso@univ-tln.fr tél. 04 94 14 27 03
Prix 18 € (chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de
Toulon)

Articles

Présentation de Michèle Monte

Jean Malrieu L’INCONNU DU ROVE ET AUTRES PROSES RETROUVÉES (1949-1975)

L’INCONNU DU ROVE

LE SIGNE DE LA BALANCE

VOYAGE À TRAVERS L’ALPHABET

RÉPONSE À L’ENQUÊTE SUR LES REPRÉSENTATIONS ÉROTIQUES

ARCTURUS

PERGAME

LE CHÂTEAU

RÉPONSE À L’ENQUÊTE SUR L’AMOUR

LA FÉE SOUS L’ÉCORCE

LES NUITS BLANCHES DE MONTAUBAN

Bulletin de souscription de Préface à l’amour (1952)

JEAN MALRIEU DÉFENSEUR DE LA CIVILISATION DU SUD de Yves Broussard

PRÉFACEMENT de Hugues Labrusse

SON PAYS PRÉFÉRÉ de Pierre Caminade

 » LE MEILLEUR MOYEN D’ÊTRE FIDÈLE À BRETON … » JEAN MALRIEU SURRÉALISTE HÉRÉTIQUE de Pierre Dhainaut

POEMES POUR JEAN MALRIEU de Marcel Migozzi

JEAN MALRIEU : UNE LANGUE DE MENUISIER de Régis Lefort

LE BESTIAIRE DE JEAN MALRIEU de André Ughetto

L’AMOUR ET L’EFFROI DANS L’ŒUVRE DE JEAN MALRIEU : LES TEMPS DE L’APOCALYPSE de Eric Dazzan

L’EAU DE LA PASSION LA METAPHORE DE L’ONDE CHEZ JEAN MALRIEU de Guy Auroux

FIGURES DE L’ÉNONCIATION DANS « VESPER » ET « APPROCHES D’UN VILLAGE » de Michèle Monte

L’ÉPITAPHE A FRESCO. SUR « FRESQUE », LA VALLÉE DES ROIS de Catherine Soulier

JEAN MALRIEU, UN SOURCIER DE L’INCANDESCENCE de Tristan Saulnier

UNE TRADUCTION EN ANGLAIS DE « POSSIBLE IMAGINAIRE » de Taffy Martin

CHRONOLOGIE

BIBLIOGRAPHIE

Ont collaboré à cet ouvrage

Var & Poésie 04.

La revue Sud (1970-1996) et la création poétique contemporaine

Actes du colloque organisé par le laboratoire Babel les 15 et 16 mars 2002 enrichis d’autres contributions

Textes réunis par Michèle Monte

Fondée par Jean Malrieu, animée notamment par Yves Broussard, Jacques Lovichi, Jean-Max Tixier, André Ughetto, la revue « Sud », publiée à Marseille de 1970 à 1996, au long de ses 119 numéros, a accompli une œuvre considérable de diffusion de la poésie contemporaine : elle a contribué à faire connaitre de nombreux auteurs français et étrangers ; elle a constitué des dossiers critiques sur des écrivains majeurs de la littérature française et étrangère (poètes mais aussi romanciers et essayistes) ; elle a tenu à s’ouvrir largement à l’espace francophone ; ses responsables éditoriaux, enfin, ont décerné à dix reprises le prix Malrieu et se sont livrés à un important travail d’édition parallèle à la revue.

Lorsque la revue a cessé de paraitre, ceux qui en furent les principaux artisans ont souhaité en léguer le fonds à l’Université de Toulon. Il s’en est suivi un colloque, qui s’est tenu à La Garde les 15 et 16 mars 2002 et dont l’objectif était d’explorer les enjeux et les formes de cette aventure éditoriale mais aussi les lieux de la poésie, lieux réels et lieux mythiques, tels que « Sud » a pu les donner à voir, et les questions dont la revue a pu se faire l’écho. On trouvera au fil du livre de nombreux éclairages sur la diffusion de la poésie au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, un aperçu de la diversité des écritures accueillies par « Sud » (de Marcel Migozzi à Dominique Sorrente, de Michel Cosem à Gil Jouanard)  et des travaux sur des auteurs (Roger Caillois, Léon-Gabriel Gros, Alain Bosquet, Lorand Gaspar) que la revue a contribué à mettre en lumière. 

Commande de l’exemplaire papier à cecile.dalmasso@univ-tln.fr  tél. 04 94 14 27 03  (chèque de 20 € à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles

Une « parole en archipel » de Michèle Monte

L’aventure de Sud de Yves Broussard

SUD, à l’origine, pour Jean Malrieu de Pierre Dhainaut

Vingt-six ans de revue : un défi à la durée Table ronde du 15 mars 2002

Portrait de groupe à l’imparfait : le point de vue du plus jeune arrivant de Dominique Sorrente

Genèse d’un numéro de Sud : « Algérie, l’exil intérieur » de Jean-Claude Xuereb

Sur deux poètes italiens, amis de Sud de André Ughetto

Sud rend hommage aux lettres cubaines et à Alejo Carpentier de Nestor Salamanca León

De Sud  au Nord si proche mais incertain peut-être de Yves Namur

Tentations et risques du Sud Le poème et son vocabulaire de Gabrielle Althen

Entre poésie, critique et traduction : les « leçons » de Léon-Gabriel Gros de Christine Lombez

Algèbre, vertige et ordre. Roger Caillois et la poésie de Joëlle Gardes Tamine

Lorand Gaspar : naissance de la critique, naissance du poème de Guy Auroux

Yves Broussard et Jacques Lovichi La fraternité du silence de Daniel Leuwers

La méditation égéenne de Lorand Gaspar (une leçon de lumière) de Jean-Claude Villain

L’œuvre poétique de Michel Cosem ou l’aveuglant paradis de Gilles Lades

Dominique Sorrente et la revue Sud : sur les traces d’utopie de Laurence Verrey

Alain Bosquet : d’Oloron à Toulon de Daniel Aranjo

Quête d’identité  dans l’œuvre  de Robert Sabatier de Beatrice Bonhomme 

« Patmos » : île de la sérénité de Christine Chemali

Le je lyrique dans L’oiseau de glaise de Jean-Max Tixier de Magali Leras

Marcel Migozzi : lire entre les lignes de Michèle Monte

Point de repère et ligne de fuite Le  déictique dans la poésie de Gil Jouanard de Sabine Tabel

Brève recension des auteurs liés à la revue Sud

Présentation des collaborateurs de cet ouvrage

Var & Poésie 05.

Aragon et la Méditerranée : Espaces, Mémoire, Poétiques

Actes du colloque organisé par le laboratoire Babel à la Faculté des Lettres de l’Université du Sud Toulon Var
les 18 et 19 mars 2005

Textes rassemblés par Michèle Monte

Bien qu’ayant passé la majeure partie de sa vie à Paris, Louis Aragon (1897-1982) a pourtant entretenu des liens profonds et multiples avec le monde méditerranéen auquel le rattachait sa famille maternelle, mi-varoise, mi-italienne. Le colloque qui s’est tenu à Toulon en mars 2005 a permis d’éclairer certains aspects de cette Méditerranée poétique et politique d’Aragon, façonnée par des expériences aussi diverses que les voyages en Espagne et en Italie dans les années vingt, le soutien à la république espagnole en 1936-39, les années niçoises et la rencontre de Matisse en 1940-42, ou les séjours estivaux à Toulon dans les années 70.  La littérature arabo-persane et la lyrique des troubadours provençaux ont aussi laissé de multiples traces dans cette œuvre qui ne cesse de confronter passé et présent, identité(s) et altérité(s), autobiographie et roman. Nouvel Ulysse, Aragon nous offre ainsi une Méditerranée bruissant de récits et de poèmes où se mêlent l’itinéraire d’un homme et l’Histoire collective.

Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS 60584, 83041 Toulon Cedex 9

Commande du volume papier à cecile.dalmasso@univ-tln.fr tél. 04 94 14 27 03 Prix 15 € (chèque à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles

Avant-propos Les ruses d’Aragon ou Ulysse poète de Michèle Monte

Petite déambulation aragonienne en quelques stations et sans calvaire de Michel Costagutto

La Méditerranée d’Aragon Héritage culturel et construction poétique de Suzanne Ravis

Aragon littoralement de Daniel Bougnoux

La mer, grande laveuse de cauchemars de Jean Arrouye

Le Sud et l’Italie dans Le Roman inachevé de Yves Stalloni

La figure de l’Italien dans l’œuvre romanesque d’Aragon de Maryse Vassevière

“ dans ce miroir-ci de Chypre ” ou du brouillage référentiel de Chypre dans La Mise à Mort de Cécile Narjoux

Somptueux tombeau pour un deuil tardif : Aragon et la mémoire de Federico Garcia Lorca de Hervé Bismuth

La représentation de la guerre d’Espagne dans l’œuvre d’Aragon de Pere Solà

La belle Provence et la hideuse province, Sérianne et Manosque, Aragon et Giono. de André-Alain Morello

Aragon traduisant Pétrarque de André Ughetto

Aspects stylistiques d’une version arabe du Majnûn de Ahmed Ismaïli

L’héritage de « l’amour provençal » chez Aragon : la chambre des fables de Edouard Béguin

Formes chantées de la poésie arabe dans Le Fou d’Elsa de Louis Aragon de Mokhtar Belarbi

Le Fou d’Elsa : un poème méditerranéen ? de Elodie Burle

Les Auteurs

Table des Matières

Var & Poésie 08.

André Salmon poète de l’Art vivant

Actes du colloque organisé par le laboratoire Babel

les 2-3-4 avril 2009 à Toulon et Sanary

Textes rassemblés par Michèle Monte, avec la collaboration de Jacqueline Gojard

André Salmon, né à Paris en 1881 et mort à Sanary (Var) en 1969, est un poète,
romancier et critique d’art encore trop méconnu. Il participa à l’effervescence culturelle
parisienne du début du XX e siècle avec ses amis Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso,
Max Jacob, Moïse Kisling. Il fut l’un des premiers à faire connaître la peinture cubiste et
donna leur titre aux fameuses Demoiselles d’Avignon. Les recueils qu’il publia entre
1907 et 1922 – Les Féeries, Le Calumet, Le Manuscrit trouvé dans un chapeau, Prikaz,
Peindre, L’Âge de l’Humanité – prennent à bras le corps les enthousiasmes et les
désillusions de cette époque avec un étonnant mélange de gravité et de fantaisie. Des
romans, des contes, des livres sur l’art moderne, des mémoires complètent cette
œuvre multiforme et font de Salmon un témoin précieux de ce siècle, dont il connut les
élans créateurs aussi bien que la fureur destructrice. On trouvera dans cet ouvrage un
vaste ensemble d’articles qui éclairent son esthétique et l’évolution de sa poésie, le
resituent dans son époque et analysent ses liens avec les peintres et les écrivains de
Montmartre et Montparnasse.

Publications du laboratoire Babel, UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines, Université de Toulon, CS60584, 83041 Toulon Cedex 9

Commande du volume papier à cecile.dalmasso@univ-tln.fr  tél. 04 94 14 27 03  (chèque de 22 € à l’ordre de l’agent comptable de l’Université de Toulon)

Articles